Malheureusement, les voyages et la diarrhée vont souvent de pair. Vos projets de voyage peuvent rapidement se gâcher par le stress, le mauvais moment du mois, une maladie chronique ou la tourista, c’est-à-dire, la diarrhée du voyageur.

On estime que cette dernière frappe de 20 à 50 % des voyageurs et qu’elle compromet l’agrément des vacances et la productivité des voyages d’affaires. Qu’il s’agisse d’un voyage à l’étranger, le dicton « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es » s’avère souvent vrai en voyage. La tourista est causée par des aliments et des boissons qui contiennent des bactéries.

Quel est son traitement ?

La plupart des cas de diarrhée aiguë (ou temporaire) sont d’intensité légère et le recours aux antibiotiques est rarement nécessaire. On peut calmer efficacement les symptômes de la diarrhée en éliminant certains aliments de votre régime alimentaire, en buvant beaucoup de liquides, tout particulièrement des solutions de remplacement des électrolytes et en vous servant d’un médicament antidiarrhéique comme IMODIUM®.

Voici une liste des mesures que vous pouvez prendre pour combattre la déshydratation et pour soulager vos symptômes :

  1. Buvez beaucoup de liquides limpides ou prenez une solution orale de réhydratation.
  2. Évitez de fumer ou de boire du café ou de l’alcool.
  3. Reposez-vous et prévoyez le temps nécessaire à votre rétablissement.
  4. Essayez, au moins au début, d’éviter les produits à forte teneur en sucre, l’alcool et les aliments riches en fibres alimentaires. Tous ces derniers risquent d’accroître la fréquence des selles.
  5. Privilégiez un régime fade comprenant des « aliments blancs », tels que le riz et le pain. On connaît également cette diète sous le sigle BRCT (BRAT en anglais), soit Banane, Riz, Compote de pommes et Toast (ou rôties).
  6. Pendant quelques jours, évitez le lait et les autres produits laitiers, les légumes verts, les aliments riches en gras et les aliments épicés.

Au tout début, soit durant la phase aiguë d’un accès de diarrhée, évitez les aliments à forte teneur en sucre, l’alcool, les fruits entiers, les légumes et les aliments riches en fibres alimentaires. Tous ces derniers risquent d’accroître la fréquence des selles.

Ce qui compte alors, c’est de boire des liquides limpides en abondance ou, de préférence, de prendre une solution réhydratante orale offerte en pharmacie. Il faudra en prendre souvent de petites quantités, soit au moins 8 à 16 verres par jour (2 à 4 litres). Ces solutions contiennent un glucide (glucose ou sirop de riz) et des électrolytes (sodium, potassium, chlorure et citrate ou bicarbonate). Au fil du temps, vous pourrez leur adjoindre d’autres boissons, notamment de l’eau, des jus non sucrés et des potages clairs. Les solutions orales de réhydratation sont en vente dans la plupart des pharmacies.

Voir plus sur le site: Imodium | www.imodium.ca

Les remèdes du désert

Un truc qui fait du bien et une recette que j’ai appris dans le désert, c’est le coca cola sans gaz. Pour ôter le gaz, il suffit de mettre une serviette dans le verre et le gaz disparaît. Faites attention car le coca cola va monter dans le verre pendant ce processus. Ça aide a nettoyer les intestins. Il vaut mieux faire ça quand vous serez tout proche d’un toilette.