De nos jours, il est commun de penser et de croire que, en général, Jésus Christ et la chrétienté sont haïs par les musulmans. C’est une erreur imposée par quelques questions politiques et par une mauvaise publicité de nos médias.

Jésus ou Isa en arabe, est pour les musulmans, un messager de Dieu qui a été envoyé aux fils d’Israël avec un nouvel écrit et de nouveaux messages.

Dans le Coran, le livre sacré de l’Islam, est écrit que Jésus est né de conception virginale, un miracle qui eût lieu par le commandement de Dieu (Dieu, en arabe, c’est Allah).

Pour l’aider dans son séjour sur la Terre, a Jésus a été consacré le pouvoir d’exécuter des miracles, avec la permission de Dieu. En accord avec les textes musulmans, Jésus n’a pas été tué ni crucifié. Cela diffère un peu de l’histoire occidentale du Christ. En fait, le Coran et les musulmans croient que Jésus Christ, au lieu d’avoir été crucifié et tué, a été élevé vers le ciel, vivant, et a rejoint Dieu.

Les traditions musulmanes racontent que Jésus retournera sur la Terre, proche du Jour du Jugement pour y restaurer la paix, la justice et pour vaincre un faux messie connu comme l’anti-Christ, l’ennemi de l’islam et de la Chrétienté.

En fait, les musulmans voient en Jésus un musulman qui a prêché le message de Dieu, un seul Dieu pour installer la paix et la compassion entre les personnes.

L’Islam rejette le fait que Jésus puisse être le fils de Dieu, ou même être le Dieu sur Terre. Le Dieu Tout Puissant n’a pas de forme et est en soi une unicité impossible d’être représenté sur Terre. Jésus est considéré de la même manière que Mohammed (Prophète de l’Islam), comme étant un prophète, antérieur à l’Islam. Mohammed précède Jésus.

Le Coran se réfère à Jésus en quinze chapitres et en quatre-vingt-treize versets du Coran. Il y est désigner de plusieurs façons: al-Masih (messie), nabi (prophète), rasul (messager), Ibn Maryam (fils de Marie), min al-muiarraben ( parmi ceux qui sont proches de Dieu), wadjih (digne de louanges dans ce monde et dans le prochain), mubarak (béni) et Abd Allah (serviteur d’Allah).

La question de la crucifixion

Les musulmans ne croient pas qu’Isa soit mort sur la croix, évènement sur lesquels la théologie chrétienne se repose. Le Coran affirme clairement qu’Isa a été emmené au ciel par Dieu pendant que quelqu’un d’autre a été crucifié à sa place (IV, 155 – 157). Dans la tradition musulmane, l’homme qui est mort à sa place fût Judas ou Simon de Cyrène. Donc, pour eux, les gens qui croient à sa crucifixion vivent dans l’illusion. Cette vision du corps d’Isa comme étant une illusion existait déjà dans le docétisme, doctrine chrétienne du IIème siècle. Selon la vision islamique, Isa est toujours vivant dans le ciel; sa mort n’arrivera que durant les derniers jours du monde, quand il reviendra sur terre et vivra une vie commune.