Par Amine Harmach | Le 19-5-2008 | in Aujourd’hui

La 7ème édition du festival Mawazine Rythmes du monde, organisée sous le Haut patronage de SM le Roi MohammedVI, s’est ouverte, vendredi 16 mai, à la Villa des arts à Rabat. Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture, marquée par la présence de plusieurs membres du gouvernement et de Mohamed Mounir El Majidi, président du festival et président de l’association «Maroc-culture», initiatrice du cette manifestation, le président délégué du festival, Aziz Seghrouchni, a souligné l’importance de cette édition, eu égard à la participation de stars venues de quarante pays, à la diversité des sites, aux équipements sophistiqués mobilisés et à la qualité de l’encadrement. M. Seghrouchni a indiqué que ces efforts traduisent la volonté des membres de l’association «Maroc-culture» de développer davantage ce festival à travers l’adoption de nouvelles méthodes d’animation en vue de promouvoir l’échange et le dialogue des cultures.

L’objectif principal «est d’ériger cette manifestation populaire en une locomotive du développement culturel, touristique et économique de la capitale», a-t-il dit. Ainsi, se sont produits lors de la cérémonie d’ouverture de la 7ème édition à la Villa des arts, les groupes Mariachi Real De Oro (Mexique) et Luisito Quintero (Venezuela). «Ce festival est pour nous une occasion de partager et de faire découvrir la culture traditionnelle mexicaine au public marocain», a déclaré à ALM Hugo Cortes, l’un des 10 musiciens de Real De Oro dont l’âge varie entre 17 et 23 ans. Luisito Quintero, virtuose des percussions, a ébahi l’audience de la Villa des arts avec ses fulminants roulements aux rythmes africains ou latinos américains

Mariant brillamment ces rythmes avec le jazz, cet originaire du Venezuela est reconnu au niveau international. Il a joué avec de grandes figures de jazz notamment Tito Pente, George Benson et Herbie Hancock. «J’ai été très touché par l’hospitalité des Marocains. Je regrette de ne pas pouvoir rester encore plus dans ce pays et découvrir les percussions traditionnelles et les extraordinaires rythmes qui s’y trouvent», a déclaré à ALM Luisito Quintero, après son concert d’ouverture de Mawâzine.

Selon les organisateurs, la 7ème édition n’a rien à envier aux grands festivals mondiaux que ce soit au niveau de l’organisation ou de la logistique. Et cela s’est clairement reflété avec la parade d’ouverture qui a eu lieu au boulevard Mohammed V de Rabat, réalisée par la compagnie espagnole Xara Teartre. Ce show pyrotechnique qui s’intitule «La nuit magique» a littéralement éclairé de mille feux les grandes artères de Rabat. Ce spectacle repose également sur une association entre le théâtre, la fête et la participation du public. L’originalité et l’effet de surprises que cultive avec ses détonants feux d’artifice «La nuit magique», ont envoûté les Rbatis.

Les organisateurs ont aménagé plusieurs sites répartis sur l’ensemble des quartiers de la capitale de manière à répondre aux attentes et goûts du public marocain. Par ailleurs, la légende du jazz George Benson a inauguré le premier grand concert du Festival de Mawâzine à la scène aménagée à Bouregreg. Ainsi la capitale vibrera encore jusqu’au 24 mai aux rythme d’une centaine de concerts, de conférences et d’expositions artistiques dans lesquels le public rbati découvrira les arts et les cultures d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique mais aussi du Maroc et du monde arabe.