Comment le safran est-il fabriqué?

Des pays comme l’Espagne, la France, l’Inde, le Pakistan, le Maroc, le Népal et l’Indonésie cultivent le safran. Le Maroc en produit 1 tonne par an.

Le safran de la Vallée de l’Ourika est de très bonne qualité car riche en picrocrosines, des agents actifs du safran.

Le safran provient d’une plante à la fleur violette.

Quand cette fleur s’ouvre pour la première fois, elle est cueillie et tout de suite transportée vers son processus de fabrication. En général, le safran que l’on achète dans les supermarchés n’est pas du vrai safran.

C’est en fait un mélange de substances qui n’a rien à voir avec la plante du safran. Il y a une grande richesse dans ce produit. Sa cueillette et sa sélection nécessitent une main d’œuvre spécialisée et c’est pour cela que c’est l’épice la plus chère du marché.

Les fleurs sont cueillies et les filaments y sont ôtés à la main. Chaque fleur possède 3 filaments mais il y a des fleurs plus rares qui en possèdent 4, 5 et même 7 filaments.

Dans un futur proche, on prévoit d’étudier et de pouvoir isoler les plantes qui ont plus de filaments, de faire des croisements entre les plantes qui donnent plus de filaments, et augmenter ainsi la production mais de façon naturelle.

Le pied d’une plante peut donner des fleurs pendant 7 années, et au même endroit. Après ce temps-lá, la terre s’affaiblie et il faut changer le pied de place pour qu’il continu à produire des fleurs.

Comment le safran est-il fabriqué?

  1. Plantage du pied
  2. Germination
  3. Croissance de la plante
  4. Naissance de la plante
  5. Ouverture de la fleur
  6. Cueillette de la fleur
  7. Transport de la fleur vers un grand récipient
  8. Extraction des filaments intérieurs de la plante
  9. Séchage des filaments jusqu’à 20% de leur humidité
  10. Vente du produit final