Par: Mounir Siraj | Le 29-5-2008 | in Aujourd’hui

L’accompagnement des entreprises dans le commerce extérieur : conseil, règlement, assurance et financement». Tel est le thème d’une conférence organisée par la Chambre de commerce italienne, en collaboration avec la BMCE Bank, la Banque Intesa San Paolo et le groupe bancaire Monte Del Paschi Di Siena.

Après le Portugal, place à l’Italie. BMCE Bank est passée à l’offensive en tant qu’opérateur dynamique du commerce extérieur.

Devant un parterre d’hommes d’affaires marocains et italiens, mais aussi en collaboration avec la Chambre de commerce italienne, la Banque Intesa San Paolo et le groupe bancaire Monte Del Paschi Di Siena, BMCE Bank est allée à la conférence de l’investissement dans les locaux du consulat d’Italie à Casablanca, mardi 27 mai.

Sous le thème de «L’accompagnement des entreprises dans le commerce extérieur : conseil, règlement, assurance et financement», la conférence a été l’occasion pour la BMCE d’exposer toutes les solutions que représentent ses produits et qui peuvent intéresser les opérateurs en commerce extérieur. Leila Chorfi, intervenant au nom du groupe bancaire a mis, l’accent sur l’importance de BMCE Trade et de Maroc Factoring, considérées comme deux filiales dynamiques sur ce volet.

La filiale opérant en matière d’affacturage à l’international, d’ailleurs, le prouve largement au vu de ses performances, en détenant 70% des parts de marché.

Pour ce qui est de BMCE Trade, sa mission est de profiler les marchés mondiaux au service des investisseurs, mais aussi de les faire bénéficier d’un système de veille performant et pertinent.
Ainsi, la filiale offre-t-elle deux services. D’abord celui de la consultation des données sectorielles de par le monde. Il s’agit d’un moteur de recherche qui offre un résultat par pays et par produit. Le second service est celui du paramétrage gratuit des alertes dans le cadre d’un système de veille et qui est exclusivement réservé à la clientèle BMCE Bank. Lors de la conférence, il a également été question de mettre en relief le contexte juridique lié aux opérations de change. Mme Chorfi a passé en revue les différentes dates clés en matière de réglementation, depuis 1993 (circulaire 1606 et 1065) jusqu’à l’année 2006 avec la mise en place de la circulaire 1712 libéralisant l’émission et l’acceptation des cautions. Mais le plus important, pour les opérateurs, sont les mesures de libéralisation les plus récentes, instaurées depuis août 2007.

L’importance pour BMCE Bank de courtiser les importateurs et exportateurs, marocains et italiens, se justifie d’ailleurs par la tendance haussière des échanges maroco-italiens. En effet, selon l’Office des changes, en 2007, l’Italie s’est positionnée en 3e place en tant que partenaire du Maroc, derrière la France et l’Espagne. «Néanmoins, ce que nous notons, agréablement, c’est que le taux d’évolution d’une année à l’autre montre un certain engouement des investisseurs, et ce dans les deux sens», a indiqué Mme Chorfi.Par ailleurs, pour la BMCE, l’occasion a été propice pour étaler sa panoplie de produits conçus spécialement pour répondre aux besoins d’exploitation et de couverture des PME.